J’ai profité de ma participation à l’Infernal trail des Vosges 2011 pour poser quelques questions à Sarah Vieuille, gagnante de la version 30km. Découvrez ses réponses, pleines d’entrain et de légèreté !

Petit passage dans un ruisseau, de quoi rafraîchir les pieds !

Un petit mot sur la course

L’Infernal trail se déroule dans les Vosges. Vous allez me dire que ce n’est pas les Alpes, certes, mais les organisateurs prennent un malin plaisir à nous faire passer par des montées bien raides, avec même un petit passage dans un ruisseau (cf. photo), de quoi rafraîchir les pieds à mi-course 🙂

Sinon, au programme : 30km avec 1000m de dénivelé positif. Il y a également deux autres épreuves pour satisfaire les plus fondus, type ultra trail, 72 et 156km !

 

 

 

 

 

 

Présentation

Nom : Sarah Vieuille

Age : 26 ans

Depuis combien de temps pratiques-tu la course à pied ?

Depuis à peu près 2 ans régulièrement. Avant je nageais plutôt. J’ai fait 7 ans de natation en compétition.

Es-tu une habituée du trail ?

J’ai découvert le trail depuis que je suis dans les Vosges. Mon premier était le trail Blanc des Vosges en Janvier 2011 et j’ai tout de suite accroché !

Questions sur l’Infernal trail 30km

Ton p’tit-déj avant la course ?

Un café, un thé (sans sucre), une pomme et un morceau de pain nature.

 Le parcours était plutôt cassant, avec des montées bien raides, comment t’étais-tu préparée ?

Pas de préparation spécifique. Je cours avant tout pour le plaisir, sans chrono et je n’aime pas me mettre la pression… 🙂 Je suis habituée à courir en forêt sur des sentiers plutôt techniques et à faire du dénivelé, c’est ce que je préfère ! J’habite à Saint-Dié, il y a de quoi faire ! Sinon, en juillet, j’ai fait un stage trail de l’UTMB avec Terre d’Aventure en 6 jours avec un jour de repos au bout du 3ème jour. Ça m’a pas mal apporté au niveau technique pour les descentes et pour la marche rapide en montée.

 Avais-tu reconnu le parcours avant la course ?

Non et je n’avais pas regardé le profil non plus.

 Il y avait 2 ravitaillements, aux 10 et 20km, comment as-tu géré ton hydratation et ton alimentation ?

Je ne mange rien pendant les courses et je cours sans eau. Aux 2 ravitos j’ai bu 2 verres d’eau à chaque fois. La veille d’une course j’essaie de boire beaucoup d’eau et le matin aussi.

 Quelle a été ta gestion de la course ?

Polé !Polé ! (Doucement ! Doucement !) comme on dit en Tanzanie, en restant toujours sur mes réserves 🙂 Plus sérieusement, déjà, pour une fois, je me suis placée devant pour le départ (ça change pas mal de choses !) puis j’ai pas lâché la première d’une semelle tout en observant ses points forts (les descentes et le plat sur route) et ses faiblesses (les montées). Elle m’a servie de lièvre une bonne partie de la course puis dès que j’ai vu une montée vers le 20ème km, j’ai attaqué J et terminé la course à bloc ! J’ai joué la stratégie lol ! En même temps, je prends ça comme un jeu et le temps passe plus vite quand on se fixe des petits challenges tout au long de la course.

 Ton échauffement avant la course ?

Aucun. Dans une course de 30 km, les 5 premiers km me servent d’échauffement.

 L’entraînement

Combien de fois t’entraînes-tu par semaine ?

4 fois par semaine généralement.

 Semaine d’entraînement type ?

Une sortie en forêt d’1h20 environ sur sentiers très variés avec montées , descentes, plat, montées,…comme j’aime 🙂 (mon 1er parcours préféré), un parcours en forêt d’1h05 sur chemins légèrement vallonnés, un footing en groupe tranquillou d’1h max en forêt et la 4ème séance, ça dépend : soit un footing à jeun de 7h à 8h  en ville, soit une sortie en forêt d’1h15 avec du dénivelé (mon 2ème parcours préféré). Mais depuis la semaine dernière, j’ai décidé de m’inscrire au club d’athlé de Saint-Dié pour faire une séance de piste par semaine. Paraît-il qu’il n’y a rien de mieux pour progresser qu’un peu de fractionné. Donc je remplacerai une de mes anciennes séances par une séance sur piste (selon mon humeur !).

 Pratiques-tu d’autres sports ?

Oui ! J’adore pratiquer plein de sports différents : du VTT (j’adore), natation (c’est bon pour soulager un peu), des raids nature (super ludique, j’adore), du ski de fond, du snowboard, de la rando. Un truc qu’il faudrait absolument développer en France, c’est le Xterra (comme celui de Xonrupt en juillet)… !

Xterra ? Pour ceux qui comme moi se demandent bien ce qu’est le Xterra, c’est en fait un triathlon « off- road ». Au menu : natation, vtt, trail !

Utilises-tu un cardio ? À l’entraînement ? Pendant la course ?

Non.

Et le GPS ?

Non plus.

Fais-tu une coupure pendant l’année ?

Non. J’ai toujours besoin de pratiquer une activité et de courir (même si il pleut, neige,… :)) mais j’ai appris à connaître mes limites (après une fracture de fatigue l’an passé…).

 Motivations

Comment es-tu arrivée à la course à pied ?

Bonne question ! J’ai toujours un peu couru mais j’ai découvert la course en pleine nature il y a 1an ½ environ en arrivant dans les Vosges et depuis je ne décroche plus ! C’est marrant comme avant j’étais plutôt mordue de natation et que depuis que je cours, c’est plus du tout le même plaisir quand je nage (je ne supporte plus d’être enfermée dans un bassin collée aux gens !). Ça rend un peu sauvage lol !

 Pourquoi cours-tu ? Qu’est-ce qui te fait plaisir dans la course à pied/trail ?

Difficile à expliquer, ça se ressent…Le plaisir de l’effort. Quand ça grimpe, j’adore et une fois en haut, bien essoufflée, je me sens bien. Même les jours « sans », quand je n’ai pas trop envie mais que j’avais prévu d’y aller, après je me sens trop bien, ressourcée. Ça me donne la pêche de courir et l’ambiance trail ou raids est géniale je trouve. Je n’ai jamais retrouvé cette ambiance et cette solidarité dans d’autres sports. En plus, tu découvres de nouveaux coins, c’est super et surtout tu rencontres des gens qui partagent la même passion et le même goût de l’effort.

Le mot de la fin

Si tu n’avais qu’un conseil à donner aux débutants qui commencent la course à pied ?

Il faut prendre son pied et écouter son corps…tout est une question d’harmonie !

Envie de progresser ?

Alors j'ai ce qu'il vous faut : un guide pour débuter en toute sérénité, avec des exemples de séance, des conseils sur le matériel, l'échauffement, la nutrition, la motivation, bref, tout pour bien commencer et mettre toutes les chances de votre côté pour que la course devienne rapidement un plaisir et non une contrainte, et pour longtemps 😉

Cliquez-ici pour apprendre à progresser en toute sérénité

À tout de suite !