Derrière ce titre provocateur se cache un sujet qui me tient particulièrement à cœur : les motivations du coureur. Pourquoi courons-nous ? Certains ne comprennent tout simplement pas comment on peut prendre du plaisir en courant et ne voient la course à pied que comme un moyen pour parvenir à une fin bien précise, pour maigrir le plus souvent. Mais ce n’est pas prendre la course à pied du bon côté…

Prendre du plaisir en courant, c’est primordial ! (crédit photo: Kelvin Trautman)

Changer de point de vue

On évoque souvent des motivations diverses et variées pour commencer à courir :

  • Courir pour se refaire une santé
  • Courir pour améliorer sa condition physique
  • Courir pour évacuer le stress
  • Courir pour maigrir

Ou alors on évoque les bienfaits de la course à pied sur notre corps pour nous inciter à courir (la liste est loin d’être exhaustive) :

  • Diminuer le risque cardio-vasculaire en renforçant le cœur
  • Lutter contre l’hyper-tension
  • Favoriser le bon cholestérol au détriment du mauvais
  • Prévenir la perte osseuse
  • Stimuler le système immunitaire en favorisant la création de lymphocytes (globules blancs)
  • Améliorer l’irrigation sanguine
  • Renforcer les poumons
  • Faciliter le transit intestinal
  • Réduire le risque de dépression
  • Diminuer le stress par la libération d’endorphines (les  « hormones du bonheur »)

Ces motivations sont tout à fait louables, les bienfaits sont prouvés, mais il y a une motivation qui est rarement mentionnée : courir pour se faire plaisir ! Il faut changer de point de vue, commencer par prendre du plaisir en courant et ensuite voir les bienfaits. Ne pas considérer la course à pied comme un moyen mais comme une activité à part entière (et bien plus…)  😉

Prendre du plaisir avant tout

On doit prendre du plaisir en courant, c’est primordial. Sinon, comment envisager une pratique régulière d’une activité que l’on trouve contraignante ? Si vous ne prenez pas de plaisir en courant, il est sûr que tôt ou tard vous arrêterez de courir. En espaçant les séances au début, avant de mettre les chaussures au placard définitivement. Dans ce cas, vous perdrez une grande partie de ce que vous aviez durement acquis, stabilisation/perte de poids ou condition physique par exemple.

Il faut donc commencer à courir par plaisir sans avoir en tête un but précis, ce qui permet d’attaquer plus sereinement, sans pression. C’est une fois que vous courrez en vous faisant plaisir, que vous remarquerez les bienfaits de la course à pied dans votre vie de tous les jours, et qu’en plus de vous faire plaisir, ça vous permet de ne pas prendre de poids, ou d’être moins stressé par exemple.

J’enfonce le clou, ce n’est pas en se disant « je vais aller courir pour me déstresser » que vous allez y arriver. C’est le meilleur moyen pour continuer à penser et ressasser vos ennuis et de revenir encore plus sur les nerfs ! 🙂

En compétition aussi, on peut prendre du plaisir, particulièrement en trail où le chronomètre est moins présent…(crédit photo : akunamatata)

Le plaisir de courir, une notion très personnelle…

À la question « pourquoi courons-nous ? » chaque coureur a sa propre réponse qui correspond à sa motivation personnelle et fait partie intégrante de sa notion de plaisir de courir. Pour certains, course à pied rime avec liberté, liberté d’avancer à son rythme, de choisir son chemin. Pour d’autres, c’est la découverte des grands espaces, la beauté des paysages ou encore le plaisir de l’effort, de la performance. Mais ça peut aussi être tout simplement courir pour le bien-être que la course procure, cette sensation un peu primitive de se sentir bien au milieu des éléments.

Vous l’avez compris, il faut prendre la course à pied du bon côté pour durer et changer de « je cours pour faire ceci ou cela mais je n’aime pas ça », en « je cours parce que j’aime ça, et en plus ça me permet de faire ceci ou cela ». 😉

Et vous, pourquoi courez-vous ?

Envie de progresser ?

Alors j'ai ce qu'il vous faut : un guide pour débuter en toute sérénité, avec des exemples de séance, des conseils sur le matériel, l'échauffement, la nutrition, la motivation, bref, tout pour bien commencer et mettre toutes les chances de votre côté pour que la course devienne rapidement un plaisir et non une contrainte, et pour longtemps 😉

Cliquez-ici pour apprendre à progresser en toute sérénité

À tout de suite !