Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’un accessoire auquel on ne pense pas forcément, mais qui peut faire la différence en terme de confort dans certaines situations. J’arrête le suspense ici :), il s’agit d’une paire de lunettes. Voici les détails du test.

Lunettes Piriac de Loubsol

J’avoue que je ne connaissais pas la marque Loubsol avant ce test. Alors si vous êtes comme moi, j’ai demandé à Loubsol de se présenter en quelques lignes. Alors, qui se cache derrière Loubsol ?

« LOUBSOL, spécialiste de la protection optique solaire depuis près de quarante ans, a fait de la préservation du capital visuel, sa priorité. Rachetée par le Groupe Batteur en 2013, la marque connaît un nouvel essor avec une offre étoffée et technique. 

Présente sur un segment performance, LOUBSOL s’appuie sur de nombreux partenariats et sur une team d’athlètes pour porter ses couleurs. »

Pour compléter, LOUBSOL est une marque française créée à Saint Claude dans le Jura en 1974.

J’en profite aussi pour remercier Loubsol de m’avoir proposé ce test, et si vous souhaitez aller faire un tour sur leur site, c’est par ici 😉

Le modèle Piriac

Le modèle Piriac de Loubsol

Le modèle Piriac de Loubsol

Le modèle Piriac n’est pas le modèle spécifique pour la course à pied de Loubsol. Alors pourquoi avoir choisi ce modèle ? Pour sa polyvalence ! En effet, sur le papier, ses caractéristiques sont intéressantes :

  • Une monture couvrante
  • Un nez anti-glisse
  • Des verres polarisés
  • Des verres de catégorie 3

Voyons maintenant plus en détail les avantages de ces caractéristiques.

Les avantages d’une monture couvrante

Les lunettes sont dites couvrantes car la monture est large sur les côtés au niveau des verres. Quand la lumière arrive d’un côté (et oui, on n’est pas toujours face au soleil !), la monture couvrante nous protège et cela permet de ne pas recevoir la lumière directement dans les yeux. C’est particulièrement utile quand le soleil est bas, en début de journée ou fin d’après-midi, en hiver également. La forme enveloppante permet également de se protéger du vent (si vous allez très vite ! En ski par exemple J).

Le nez anti-glisse

Bien pratique pour que les lunettes ne glissent pas, surtout en courant et quand on commence à suer !

Des verres polarisés

Si vous ne savez pas ce que sont des verres polarisés et leur avantage, voici une petite explication :

Quand les rayons de soleil arrivent sur un objet, une partie est absorbée par l’objet lui-même, l’autre partie est réfléchie. Ce pouvoir réfléchissant s’appelle la réflectance et s’exprime en pourcentage par rapport à la quantité totale de lumière reçue. Bien sûr, la réflectance varie selon l’objet, sa couleur, son aspect, etc. Par exemple, la neige fraiche réfléchit jusqu’à 90% du rayonnement solaire, le sable entre 20 et 30%, l’eau entre 5% quand le soleil est au zénith, à plus de 90% quand le soleil est bas. C’est pour cette raison qu’on peut prendre un coup de soleil tout en étant à l’ombre 😉 et qu’il faut se protéger des rayonnements indirects.

Mais alors, quelle lien avec la polarisation ?

La lumière est une onde qui se propage dans toutes les directions. La lumière est dite polarisée quand elle se dirige dans une direction unique. Or la lumière réfléchie sur une surface lisse (neige, eau, route, etc.) est réfléchie parallèlement à cette même surface : la lumière est donc polarisée horizontalement. Le problème est que c’est cette lumière réfléchie qui est éblouissante. On comprend donc tout l’intérêt des verres polarisés : ils filtrent la lumière et bloquent la lumière polarisée horizontalement. Ils réduisent ainsi l’éblouissement et améliorent le confort visuel.

Verres de catégorie 3

Vous le savez peut-être, les verres de lunettes sont classés en 5 catégories (de 0 à 4), selon le pourcentage de lumière visible qu’ils laissent passer.

Voici la définition des catégories, avec le pourcentage de lumière visible transmise :

  • Classe 0 : 80 –100 % Pour l’intérieur ou très faible luminosité.
  • Classe 1 : 43 – 80 % Adaptée par faible luminosité.
  • Classe 2 : 18 – 43 % Recommandée par luminosité moyenne, temps variable.
  • Classe 3 : 8 – 18 % Classe la plus répandue, pour forte luminosité, temps ensoleillé.
  • Classe 4 – 3 – 8 % Pour luminosité intense. Classe de lunettes interdite pour la conduite.

Attention, ce classement vaut pour la lumière visible, pas pour les UV : des verres peuvent donc être 100% anti-UV et de catégorie 3 par exemple.

Mon avis sur les lunettes

Je vous l’ai dit dès le début, ce modèle n’est pas un modèle spécifique pour la course à pied, mais je ne me suis pas trompé en le choisissant 😉 Et oui, je préfère (quand c’est possible !) ne pas cumuler et jouer sur la polyvalence. Ces lunettes me servent au moins pour 4 utilisations différentes :

  • Pour le ski quand il fait beau : les verres sont grands donc le champ de vision est important, la monture est bien couvrante ce qui permet d’être protégé du vent. Il manque juste un bandeau de maintien pour être sûr de ne pas les perdre en cas de chute ! Bien sûr, ça se rajoute facilement.
  • Pour la course à pied : les lunettes tiennent bien sur la tête (grâce au nez antiglisse ?), même si je ne les ai pas utilisées par forte chaleur (période de test oblige), donc peu de sueur. De même, je ne peux pas vraiment dire si la buée se forme rapidement ou non sur les verres quand on sue à grosses gouttes. À suivre donc cet été.
  • Pour la randonnée en montagne : avec l’altitude, l’épaisseur de l’atmosphère diminue, or c’est l’atmosphère qui filtre une partie du rayonnement UV. Le rayonnement UV augmente donc avec l’altitude, d’où l’intérêt d’être bien protégé. De plus, les lunettes vont aussi me servir pour des rando-pêche. Je n’ai pas encore testé mais je sens que ces lunettes vont m’accompagner lors de rando-pêches en lac de montagne. En effet, les verres polarisants permettent d’éliminer les reflets sur l’eau, bien pratique pour repérer les poissons, ou surveiller sa ligne !
  • Pour la vie de tous les jours ! Et oui, c’est un modèle passe-partout qui se porte facilement, on ne peut pas en dire autant de certaines lunettes spécifiques running !

Je suis donc globalement très satisfait de ces lunettes. En les mettant pour la première fois, j’ai eu l’impression d’ouverture, d’une vue élargie, car j’étais habitué à des verres plus petits. Avec ce modèle, c’est vue panoramique à chaque instant ! C’est donc parfait pour apprécier les paysages en rando, et en trail 😉

 

 

 

Envie de progresser ?

Alors j'ai ce qu'il vous faut : un guide pour débuter en toute sérénité, avec des exemples de séance, des conseils sur le matériel, l'échauffement, la nutrition, la motivation, bref, tout pour bien commencer et mettre toutes les chances de votre côté pour que la course devienne rapidement un plaisir et non une contrainte, et pour longtemps 😉

Cliquez-ici pour apprendre à progresser en toute sérénité

À tout de suite !